Suite de ma mission parlementaire à Bucarest dans le cadre de mon rapport que je co-rédige sur les marchés publics de défense. Cap sur Bucarest !
C’est une ville aux multiples contrastes qui donne une première impression d’abandon mais qui refuse de mourir, morcelée entre vestiges de la période stalinienne pendant laquelle Ceaucescu a, à peu près, tout rasé, et vestiges de ce qui a été épargné et qui constitue ce qu’on a appelé la « petite Paris », en très mauvais état mais très beau, entre fin XIXe et début XXe siecle. Saisissant. Attachant.






Source

Article précédentMission parlementaire dans le cadre du rapport sur les marchés publics de défense
Article suivantBaccalauréat 2021: Félicitations aux bacheliers