En France, environ 700 000 personnes souffrent des troubles du spectre de l’autisme à des degrés divers soit près d’un pourcent de la population française. Il reste encore beaucoup de travail pour sensibiliser à ce trouble du neuro­ développement comme l’a démontré notre ancien collègue Daniel Fasquelle, auteur d’un rapport sur l’évaluation de la prise en charge de l’autisme.

Afin de sensibiliser à ce handicap, tous les ans, se déroule, le 2 avril la Journée Mondiale de la Sensibilisation à L’Autisme. À l’occasion de cette Journée, le ruban bleu est à l’honneur. Dans le cadre de cette initiative, les associations et collectifs pour mieux sensibiliser à l’autisme, incitent à illuminer en bleu pendant la nuit du 2 avril, des monuments symboliques. Le but est de lancer un mois d’activités et d’événements de sensibilisation à l’autisme dans le monde entier tout au long du mois d’avril. En cette période de crise sanitaire sans précédent, il était utile de trouver des alternatives aux manifestations habituelles.

Membres du Groupe d’études sur l’Autisme, et parce que le soutien à cette cause me tient à cœur, il parait nécessaire que ce handicap soit mieux pris en charge. Avec mes collègues députés Robert Therry, Député du Pas-de-Calais, et Emmanuelle Anthoine, Députée de la Drôme, nous nous sommes mobilisés pour offrir des masques aux rubans bleus aux parlementaires et ministres afin de les sensibiliser à ce trouble qui touche beaucoup de nos concitoyens.

Aucune description de photo disponible.Peut être une image de 4 personnes et personnes deboutPeut être une image de une personne ou plus et personnes debout

Article précédentCollecte solidaire pour les étudiants
Article suivantTombes de soldats à l’abandon ! Retrouvez ma tribune sur le devenir des sépultures