Sous prétexte d’attirer un public plus large, mais surtout pour céder aux sirènes du marketing, les musées du Louvre et Carnavalet ont eu la fausse bonne idée de supprimer les chiffres romains au profit des chiffres arabes. Ainsi Louis XIV devient Louis 14 ! Devant l’indifférence de la France, ce sont les Italiens indignés qui ont soulevé cette polémique, plus soucieux que nous de notre héritage commun !
Je donc déposé une Proposition de loi visant à préserver les chiffres romains comme patrimoine historique et culturel et renforcer l’apprentissage et la valorisation de ce système de numérotation. Je propose à l’ensemble de mes collègues parlementaires a se joindre a ma démarche. 

J’ai également déposé une proposition de résolution pour la protection et l’inscription des chiffres romains dans le patrimoine culturel et immatériel français car face à l’abandon de notre héritage, la Représentation nationale ne peut détourner le regard. Elle doit être unie pour condamner ce qui s’apparente à un reniement culturel et civilisationnel. Il nous faut également être lucide. Qui peut croire que supprimer les chiffres romains agrandira l’audience de nos musées ? Qui peut croire que l’abandon d’une part de notre héritage culturel et civilisationnel pourra recréer un lien charnel entre nos compatriotes et leur Histoire ? De telles pensées sont, au mieux, d’une naïveté confondante et, au pire, d’une véritable désertion culturelle.
Ainsi que l’écrivait Massimo Gramellini, écrivain et vice-directeur du Corriere della Sera, « Cette histoire des chiffres romains représente une synthèse parfaite de la catastrophe culturelle en cours : d’abord on n’enseigne pas les choses, puis on les élimine pour que ceux qui les ignorent ne se sentent pas mal à l’aise ».
 
Halte au bradage de l’Histoire de France ! Le déclin culturel doit cesser !
 
 
 
Article précédent15 mars 2020 | Élections municipales : un an déja !
Article suivantAssemblée départementale au Campus des Mureaux