Question au Gouvernement – 19 janvier 2021 Le 2 octobre dernier, le président de la République a dit aux Mureaux : « Le problème, c’est le séparatisme islamiste ». Que reste-t-il aujourd’hui de ce discours auquel, à titre personnel, j’ai vraiment cru. Une fois encore, force de la parole présidentielle et faiblesse des décisions et des actes.

Le 2 octobre dernier, le président de la République a dit aux Mureaux : « Le problème, c’est le séparatisme islamiste ». Très bien.

Que reste-t-il aujourd’hui de ce discours auquel, à titre personnel, j’ai vraiment cru. Une fois encore, force de la parole présidentielle et faiblesse des décisions et des actes.

Même le titre du projet de loi dont nous commençons l’examen n’y fait plus référence. Ça commençait plutôt bien, mais à l’arrivée, tous les sujets essentiels ont été gommés.

A la place, un texte qui omet soigneusement d’aborder les principaux ferments du séparatisme : l’immigration notamment, le voile, le monde carcéral pourtant premier « producteur de séparatisme » et premier foyer de radicalisme en France. Ce parti pris est strictement politique.

On pouvait espérer que les députés auraient été davantage associés à ce texte dans une sorte de co-construction. Mais nous en sommes empêchés :  plus de 25 % des amendements de notre groupe par exemple ont été déclarés irrecevables, notamment sur la laïcité et la radicalisation, sous couvert d’un juridisme pointilleux et dévoyé de l’article 45.

Monsieur le Premier Ministre, à quoi sert une loi qui évite l’essentiel ?

Nous avons été noyés sous une avalanche d’auditions pendant 50 heures pour passer finalement à côté du cœur des problèmes.

Peut-être pour donner l’apparence d’un débat ? En réalité, la discussion a été verrouillée et in fine, le Parlement est méprisé et devient juste une sorte de chambre consultative.

Quelle déception immense pour tous ceux qui croient en l’avenir de la République et voudraient que ses valeurs et principes soient vraiment défendus contre l’islamisme qui les ravagent !

Que craignez-vous Monsieur le Premier Ministre et que prévoyez-vous pour lutter efficacement contre le séparatisme islamiste qui nous attaque et nous menace chaque jour davantage ?

🔴🖥 Retrouvez l’intégralité de ma QAG


Source

Article précédentIntervention projet de loi confortant le respect des principes de la République.
Article suivantFin de la commission spéciale. Petite photo souvenir. Pensée pour nos collègues