Intervention ce soir lors du début de l’examen du projet de loi confortant le respect des principes de la République.

Le président de la République avait dit aux Mureaux, le 2 octobre dernier : « Le problème c’est le séparatisme islamiste ». C’était un point de départ intéressant. Et à l’arrivée, point de séparatisme jusqu’au titre qui en a gommé la référence. Exit séparatisme. Mais exit aussi tous les ferments du séparatisme : immigration, laïcité, jusqu’au premier foyer, premier producteur de séparatisme en France à savoir le monde carcéral. J’avais déposé des amendements pour faire respecter la loi de 2009 qui prévoyait l’encellulement individuel destiné, entre autres, à éviter l’endoctrinement en groupe. Amendements jugés irrecevables.

Le débat va se continuer toute la nuit.

 





Source

Article précédentExamen sur Projet de Loi sur le séparatisme dite loi confortant le respect des principes de la République.
Article suivantQuestion au Gouvernement – 19 janvier 2021